Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Gustave Roussy continue l’aventure SIRIC avec SOCRATE 2.0 !logo color web
Sélectionné suite à l’appel d’offre SIRIC-2 de l’INCa, le projet SOCRATE 2.0 de Gustave Roussy repart pour 3 ans avec une gouvernance et un programme scientifique remaniés.

lire la suite

Publication dans "Nature Communications"

Patricia Kannouche, directrice de l'unité Stabilité Génétique et Oncongenèse, a publié

le 4 novembre dernier un article dans la revue Nature Communications, consultable ici. 

L’ADN polymérase spécialisée (PolEta mutée dans le syndrome de prédisposition aux cancers cutanés xeroderma pigmentosum variant, est connue pour ses capacités à franchir les lésions de l’ADN induites par les UV. Elle appartient à une famille d’ADN polymérases mutagènes lorsqu’elles répliquent de l’ADN non endommagé, mais importante pour franchir des dommages de l’ADN. Dans cet article, les auteurs ont décrit une nouvelle modification post-traductionnelle de PolEta, « la SUMOylation », nécessaire pour son recrutement sur l’ADN non endommagé afin d’assister les polymérases réplicatives à franchir des séquences génomiques particulières, notamment les sites fragiles communs, dont les cassures constituent un marqueur précoce de la tumorigenèse. Ces découvertes montrent pour la première fois qu’il existe une régulation spécifique au recrutement de PolEta sur de l’ADN non endommagé.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer